Plates-formes de financement participatif et acteurs financiers historiques : pourquoi les partenariats se multiplient-ils ?

La prolifération récente des plates-formes de crowdfunding semble aller de pair avec le développement de partenariats entre ces dernières et les acteurs traditionnels de la finance, banques ou assureurs. Ces associations fonctionnent selon des modalités diverses, selon les besoins de chacun des partenaires.*

plates-formes et acteurs historiques

L'auteur

  • Faten Ben Slimane
    • Maître de conférences
    • Membre
      Institut de recherche en gestion (IRG)-Université Paris-Est
    • Coresponsable du Master Comptabilité Contrôle Audit
      IAE Gustave Eiffel
  • Evelyne Rousselet
    • Maître de conférences et membre
      Institut de recherche en gestion (IRG)-Université Paris-Est
    • Coresponsable du Master Banque Assurance
      IAE Gustave Eiffel

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°795

Vers Bâle IV ? Les banques dans l’incertitude

Nous assistons depuis une vingtaine d’années à un changement drastique du paysage financier rendu notamment possible par les nouvelles technologies. De nouveaux acteurs apparaissent, à côté des établissements bancaires et financiers historiques. C’est notamment le cas des plates-formes dites de crowdfunding, qui portent le développement de la finance participative, en jouant un rôle d’intermédiaire entre des individus, associations ou entreprises désireuses de financer une action sociale, collective ou purement commerciale et des prêteurs ou donateurs en suffisamment grand nombre pour être ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet